Insomnie

Le 17 août 2022

Super lune300mm, à f/6,3 en 100 ISO

Une nuit de lune orange, une nuit de super lune. C'est le genre de moment qui m'inspirent...
Je n'avais pas de trépied à ce moment. J'étais sur la commune de Geudertheim en Alsace, la lune, elle, se levait depuis la Forêt Noire en Allemagne, à quelques kilomètres.

Il est minuit passé,
Et j'ai besoin de sommeil,
Mais ces rêves me réveillent.

Après tout je n'aime pas dormir,
J'aime réfléchir,
J'ai dessiner puis j'aime écrire.

On m'a dit "repose toi",
Mais dans la tête j'ai tout ça,
Une tête pleine d'idées,
Une tête qui ne pense qu'a dessiner.

Je fais des rêves éveillés,
Mais je déteste être en veille.
Pourtant Freud que j'aime à merveille,
A bien dit que le rêve est le gardien du sommeil.


Retour en haut de page

Côte bretonne...

Le 17 juillet 2022

Phare du Four et navires de plaisances78mm, 1/560 seconde à f/6,7 en 100 ISO

Le phare du Four, phare en pleine mer situé au large de la presqu'île Saint-Laurent, sur la commune littorale d'Argenton, elle même située dans la ville côtière de Porpoder.

Le phare du Four, situé au large, sur un rocher isolé, élevé de 60 mètres environ au-dessus des plus hautes mers, est une dépendance de la commune de Landunvez.
Ce phare, qui a une hauteur de 28 mètres, et dont le feu blanc, fixe pendant trente secondes, présente huit éclats successifs pendant les huit secondes qui suivent.
Il est considéré comme le point de séparation entre la Manche et l'Océan Atlantique.
Benjamin Girard, qui le décrit ainsi en 1889.

Phare du Four65mm, 1/750 seconde à f/6,8 en 100 ISO

Le phare du Four et une marque latérale babord qui permet de rentrer en sécurité au port, en suivant le chenal d'accès.

Petit port de plaisance à la presqu'île S<sup>t Laurent65mm, 1/530 seconde à f/6,8 en 100 ISO

Petit port à la presqu'île St Laurent.
Située au nord-ouest de la commune de Porspoder, sur un morceau de terre qui sépare la mer d'Iroise de la Manche, la presqu'île Saint-Laurent est un espace naturel protégé.
Par moment de tempête, c'est le lieu idéal pour observer les vagues déferler contre le phare du Four, situé à environ deux milles de là.

Petite barque à la Grève aux bateaux, sur la presqu'île S<sup>t</sup> Laurent.128mm, 1/750 seconde à f/4,4 en 100 ISO

Petite barque à moteur à la Grève aux bateaux sur la presqu'île Saint-Laurent. Commune de Porspoder.

Petite barque à la Grève aux bateaux, sur la presqu'île S<sup>t</sup> Laurent.15mm, 1/1100 seconde à f/7,2 en 100 ISO

Barque et rochers.
Sur la gauche de la photographie, la presqu'île Saint-Laurent.

Balise latérale babord78mm, 1/640 seconde à f/6,7 en 100 ISO

Balise latérale babord indiquant le chenal à suivre pour entrer dans le port de Porspoder.

Plusieurs petits bateaux21mm, 1/1400 seconde à f/7,3 en 100 ISO

Plusieurs petits bateaux amarrés dans le petit port de la presqu'île.

Falaise escarpée à la Pointe Saint Mathieu10mm, 1/800 seconde à f/5,2 en 100 ISO

Falaises vu d'en haut, à la Point Saint Mathieu, Beg Lokmazhe en breton, à proximité du Conquet, sur la commune du Plougonvelin.
Cette côte escarpée est bordée de falaises de près de vingt mètres de hauteur.

Falaise escarpée à la Pointe Saint Mathieu10mm, 1/800 seconde à f/4,6 en 100 ISO

Côte escarpée à la pointe St Mathieu.


Retour en haut de page

D'une rive à l'autre...

Le 16 juin 2022

Pont de l'Harteloire à Brest18mm, 10 secondes à f/22 en 100 ISO

Le pont de l'Harteloire, situé à Brest, est un pont d'un peu plus de 630 mètres de long.
Il franchit la Penfeld au-dessus de l'arsenal.
Enfin il relie les rives droite et gauche de la ville en amont du Pont de Recouvrance.
Ce pont se situe à l'emplacement du pont transbordeur de la Marine Nationale, détruit pendant la guerre...


Retour en haut de page

La prison de Pontaniou

Le 28 avril 2022

Prison de Pontaniou28mm, 1/15 seconde à f/4,5 en 100 ISO

La prison de Pontaniou, dans le bâtiment dit "de la Madeleine", -vue depuis la vieille rue de St Malo sur cette photographie-, est l'ancienne prison de l'arsenal de Brest.
Elle est issue de la transformation en 1810 d'une fonderie construite sous l'Ancien Régime. Située dans le quartier de Recouvrance à Brest, elle est conçue comme un bâtiment aux conditions de détention exemplaires pour son époque.
Cette prison est convertie en maison d'arrêt civile après la Seconde Guerre Mondiale.
Elle devient progressivement inadaptée aux conditions de détention et est définitivement fermée en 1990.
Depuis lors, elle est abandonnée et est interdite d'accès au public. Toutes les entrées sont murées et des tessons de bouteilles recouvrent la partie supérieure des murs d'enceinte.


Retour en haut de page

Les ports de Brest

Le 16 mars 2022

Petite escapade de fin de journée, sur un coup de tête, je profite de cet journée qui fut ensoleillée pour aller faire quelques clichés de fin de journée...

Silhouette des grues de la base navale de Brest52mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 400 ISO

Silhouette des grues de la base militaire de Brest, au soleil couchant.

Base navale de Brest, la nuit.18mm, 76 secondes à f/6,3 en 100 ISO

Lumières de la base navale de Brest

Presqu'île de Plouastel18mm, 25 secondes à f/3,5 en 100 ISO

La presqu'île de Plougastel, vue depuis une sorte de petite plage qui borde une carrière au plein coeur du port de commerce de Brest

Au plus près des navires en réparation50mm, 15 secondes à f/18 en 100 ISO

La zone de réparation des navires de commerce.
Une zone où les ouvriers travaillent vingt quatre heures sur vingt quatre.
Impossible de s'approcher plus près.
La photographie a été prise depuis la carrière du port de Brest.

Port de commerce de Brest18mm, 30 secondes à f/18 en 100 ISO

Grues au port de commerce de Brest.
La lumière qui se dégage de la photographie donne cet atmosphère étrange...

Passerelle au port de commerce de Brest.29mm, 30 secondes à f/4,5 en 100 ISO

Passerelle sur un quai au port de Brest.

Balise latérale tribord18mm, 72 secondes à f/6,3 en 100 ISO

Balise latérale tribord -clignontant vert- pour entrer dans la marina du Château à Brest.

Enfin, j'ai décidé de me rapprocher de la zone d'activité du port

Usine au port de commerce de Brest.55mm, 10 secondes à f/9 en 100 ISO

Zone industrielle du port de commerce.

Usine au port de commerce de Brest.34mm, 30 secondes à f/18 en 100 ISO

Usine Cargill -Stockage et traitement du soja- à Brest.

Bistrots au port de commerce de Brest.55mm, 15 secondes à f/18 en 100 ISO

Bistrots et enseignes lumineuses au port de pêche, non loin de la zone d'activité et des usines qui tournent jours et nuits à plein régime.

Ruelle sombre30mm, 15 secondes à f/18 en 100 ISO

Ruelle sombre dans la rampe du "Merle Blanc"

Puis, se faisant tard, je décide de remonter en ville et décide d'emprunter la passerelle qui traverse la gare en enjambant les rails.

Gare de Brest55mm, 10 secondes à f/5,6 en 100 ISO

Gare de Brest


Retour en haut de page

Les ponts de Brest

Le 16 mars 2022

Il est minuit passé.
Je décide de prendre la voiture, l'appareil photo et le trépier pour aller faire quelques photos de ce que j'appel "les ponts de Brest".
Il s'agit de deux ponts qui relient la ville du Relecqu-Kerhuon à la presqu'île de Plougastel.
A cette heure tardive, ou très tôt, ça dépends la façon de voir les choses, j'ai du faire des expositions plutôt longues pour capter un maximum de lumière.

Le pont Albert Louppe, de nuit, vu du rivage20mm, 132 secondes à f/10 en 100 ISO

Le pont Albert Louppe est exclusivement piéton -Ce qui n'empêche pas les scooters de le prendre...-. Mais c'est un lieu idéal pour faire du longboard ! La vue y est imprenable sur Brest.
Surtout de nuit !

Brest et l'anse du Moulin Blanc24mm, 30 secondes à f/4 en 100 ISO

Les lumières de la ville de Brest se reflétant dans l'Anse du Moulin Blanc.
Fin fond de la rade de Brest.

Rade de Brest, de nuit.22mm, 152 secondes à f/22 en 100 ISO

La rade de Brest, minuit passé, vue depuis le pont Albert Louppe.
Sur la droite, la ville de Brest bien éclairée et sur la gauche, la presqu'île de Roscanvel.

Lumières de la ville de Brest se reflétant sur les nuages...20mm, 1/125 seconde à f/3,8 en 100 ISO

Lumières de la ville de Brest, se reflétant sur les nuages et leurs donnant cette lumière d'ambiance derrière les arbres et la falaise aux pieds du pont Albert Louppe, sur le rivage.

Le pont de l'Iroise, la nuit.26mm, 30 secondes à f/4,2 en 100 ISO

Le pont de l'Iroise, on y arrive.
C'est ce dernier qui est ouvert à la circulation. Il permet de rejoindre Brest à Plougastel en empruntant la quatre voie.
C'est également la route pour aller à Quimper.
Notons la circulation encore dense sur cette voie rapide à cette heure tardive de la nuit.

Le pont de l'Iroise, à Brest, de nuit.20mm, 112 secondes à f/10 en 100 ISO

Le pont de l'Iroise vu depuis le rivage, en très longue exposition pour capter toutes les lumières de la ville...

Pont de l'Iroise et pont Albert Louppe en très longue exposition.20mm, 126 secondes à f/8 en 100 ISO

Il ne m'aura fallut pas moins de 126 secondes pour faire ce cliché du duo, les ponts de l'Iroise et Albert Louppe réunis.
En face, sur l'autre rive, se trouve la presqu'île de Plougastel.
En dessous de ces deux ponts coule l'Élorn.


Retour en haut de page

Come back to '44'

Le 15 mars 2022

Les photographies suivantes ont été prises lors de ma sortie sur la côte Normande à l'occasion du 75ième anniversaire du débarquement de Normandie.
Toutes les personnes sur ces photographies essayent de coller le plus possible à la réalité du terrain tel qu'il était en Normandie lors du débarquement Allié, la semaine du 6 juin 1944 et les jours suivants.

Soldat infirmier américain marchant sur la plage.70mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 110 ISO

Soldat infirmier américain marchant sur la plage...

Soldat américain assis sur une des cinq plages du débarquement170mm, 1/1600 seconde à f/5 en 400 ISO

Soldat américain, assis sur Utah beach, l'une des cinq plages du débarquement.

Soldat seul marchant sur Omaha Beach300mm, 1/2000 seconde à f/5,6 en 360 ISO

Soldat américain marchant seul sur Omaha beach...

Couple d'américain sur la plage d'Utah Beach145mm, 1/2000 seconde à f/5,6 en 250 ISO

Couple d'américain en tenues d'époque non loin de la plage d'Utah.

Le Pegasus Bridge40mm, 1/250 seconde à f/8 en 100 ISO

Le pont de Bénouville, renommé Pegasus Bridge en l'honneur des parachutistes britanniques dont le cheval ailé Pégase était l'emblème.
Lors de l'opération Deadstick, élément de l'opération Tonga, le nom de code de la prise du pont était Euston 1.
Sa prise de contrôle par les commandos britanniques, arrivés dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 par planeurs, est un des hauts-faits des prémices du débarquements de Normandie

Jeep Willys38mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 110 ISO

La Jeep Willys, véhicule tout-terrain américain sorti d'usine en 1941.
Ce véhicule est aujourd'hui considéré comme un emblème de la Seconde Guerre Mondiale.

Char britannique sur la côte 112 en Normandie55mm, 1/320 seconde à f/9 en 100 ISO

Tank Churchill Mk VII situé sur la côte 112.
Une hauteur dominant la plaine de Caen, tout près du village d'Esquay-Notre-Dame.

Tank Churchill à la côte 11240mm, 1/80 seconde à f/5,3 en 400 ISO

Ce fut un lieu de combats intense entre les anglo-canadiens de la 43e division d'infanterie et les allemands de la 9e Panzerdivision SS Hohenstaufen

Camp américain105mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 160 ISO

Camp américain gardé par un MP -Military Police-. Non loin de Grancamp-Maisy

Camion militaire américain de la WW270mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 160 ISO

Truck militaire américain de la Seconde Guerre Mondiale sur une route Normande.

Vieille route de campagne Normande70mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 100 ISO

Sur une vieille route de campagne...

Véhicule militaire circulant sur une route normande.55mm, 1/200 seconde à f/7,1 en 100 ISO

Véhicule militaire de l'US Army, daté de la Seconde Guerre Mondiale, sur route campagnarde Normande.


Retour en haut de page

Omaha beach

Le 15 mars 2022

omaha beach70mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 100 ISO

Affectée aux troupes américaines, elle est celle où les Alliés perdirent le plus de troupes, ce qui lui a valu le surnom de "bloody Omaha"
Au total, sur Omaha, c'est 34 000 hommes et 2 800 véhicules qui seront débarqués. Mais les pertes sont colossales: presque 1000 tués et 2000 blessés ou disparus.

N'oublions pas.

omaha beach55mm, 1/250 seconde à f/8 en 100 ISO

On distingue encore aisément les dunes sur lesquels les soldats se sont habrités et les sentiers qu'il ont empruntés.

Cimetière militaire américain de Colleville sur Mer20mm, 1/200 seconde à f/7,1 en 100 ISO

Plus haut est érigé le cimetière militaire américain de Colleville sur Mer.
Ici, dix blocs, séparés par l'allée centrale en deux groupes de cinq, forment l'espace dédié aux sépultures où reposent les corps de 9386 personnes, dont 307 inconnus et quatre femmes.

omaha beach18mm, 1/160 seconde à f/6,3 en 100 ISO

Militaires étrangers en tenue moderne se promenant parmis les tombes avant une cérémonie officielle de commémoration en présence du chef de l'État, du président des États Unis ainsi que du premier ministre britannique.


Retour en haut de page

Deux soldats, deux époques.

Le 15 mars 2022

Deux soldats, deux époques.70mm, 1/500 seconde à f/5,6 en 125 ISO

Deux soldats, l'un en tenue de la Seconde Guerre Mondiale, l'autre en uniforme actuel.
Il fallait que j'immortalise ce moment sur la plage d'Utah Beach.

Commémoration du débarquement de Normandie, le 06 juin 1944.

Retour en haut de page

Commémoration du D-Day

Le 15 mars 2022

Voici une partie de ce qui a été pris derrière les caméras lors de cette journée de commémoration du débarquement en Normandie.

Patrouille de France240mm, 1/1000 seconde à f/5 en 100 ISO

La patrouille de France venue faire une démonstration devant les différents chefs d'États présent lors de cette journée de commémoration.

Commémoration en hommage au piper Bill Milin145mm, 1/2500 seconde à f/4,5 en 100 ISO

Cérémonie en hommage au piper Bill Millin.
Il était joueur de cornemuse personnel de Lord Lovat, commandant de la 1re Brigade spéciale britannique lors du débarquement en Normandie.
Les allemands, le voyant jouer de la musique au lieu de se battre, le considèrent alors comme fou et lui épargnent les balles.
Finalement, Bill Millin est décédé le 17 août 2010.

Homme rendant hommage135mm, 1/1600 seconde à f/4,2 en 100 ISO

Vétéran anglais rendant hommage à son drapeau lors de l'hommage à Bill Millin.

Vétéran discutant avec un enfant55mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 200 ISO

"I hope that you will never know the atrocities that I could live"
Un vétéran anglais du débarquement racontant ses mémoires à un jeune garçon...

Forces de gendarmerie à Ouistreham55mm, 1/160 seconde à f/6,3 en 100 ISO

Dispositif de sécurité renforcé aux abords de Ouistreham où étaient présents les différents chefs d'États...

Dissuasion navale à Ouistreham300mm, 1/1000 seconde à f/5,6 en 100 ISO

... la dissuasion navale était également présente à Ouistreham avec plusieurs bâtiments français, deux anglais et même deux navires américains.

Chaîne TV France 24300mm, 1/1250 seconde à f/5,6 en 400 ISO

Plusieurs chaîne TV du monde entier étaient présente pour couvrir cet évènement si particulier. France 24 (Photographie) était de la partie.

Journalistes aux commémoration du débarquement de Normandie300mm, 1/2000 seconde à f/5,6 en 280 ISO

Plusieurs dizaines de journalistes de tous pays était présent lors de cette journée de commémoration du D-Day en Normandie.

Drapeaux de différents pays55mm, 1/160 seconde à f/6,3 en 100 ISO

Enfin, de nombreux pays avaient répondu présent pour cette journée hautement symbolique. Réunis tant par le passé commun que pour bâtir la paix future...

Retour en haut de page

Campagne Normande

Le 15 mars 2022

Campagne Normande36mm, 1/400 seconde à f/10 en 100 ISO

Campagne Normande55mm, 1/320 seconde à f/9 en 100 ISO

Campagne normande. Un champs de Colza.55mm, 1/320 seconde à f/9 en 100 ISO

Ciel orageux en Normandie50mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 140 ISO

Coucher de soleil en Normandie28mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 100 ISO

Décidément, qui a dit que la Normandie c'était ciel gris et parapluie ?

Retour en haut de page

Port dans la brume.

Le 15 mars 2022

Port Racine, l'un des plus petit port de France35mm, 1/190 seconde à f/5,6 en 100 ISO

Le plus pittoresque des port de la Hague, situé à St-Germain-des-Vaux, port Racine est réputé pour être le plus petit port de France.
Le port habrite des barques de pêcheurs plaisanciers qui sont amarrés par des cordages.


Retour en haut de page

Vue du Mt St Michel de Braspart.

Le 15 mars 2022

arbre mort sur le mont Saint Michel de Braspart.35mm, 1/200 seconde à f/7,1 en 100 ISO

Arbre mort sur le mont Saint Michel de Braspart. En arrière plan, vous pouvez aperçevoir le réservoir Saint-Michel. Une étendue d'eau dans ce qui semble être devenu un endroit lunaire.
Derrière moi, plus haut, se dresse la chapelle St Michel de Braspart que nous avions précédemment grimpé. (N'hésitez à cliquez sur les liens en bleu pour vous rendre directement sur l'article concerné). Mont Saint Michel de Braspart. Monts d'Arrée, Parc naturel régional d'Armorique.


Retour en haut de page

Huelgoat.

Le 15 mars 2022

Perdu dans ce chaos de roche granitique10mm, 1/250 seconde à f/4 en 720 ISO

Perdu dans ce dédale de rochers granitiques au milieu de la "forêt du chaos". Une forêt où vous rencontrerez une nouvelle légende à chacuns de vos pas...
Huelgoat. Parc naturel régional d'Armorique.


Retour en haut de page

Centrale nucléaire de Brennilis

Le 15 mars 2022

Vieille centrale nucléaire de Brennilis.55mm, 1/160 seconde à f/6,3 en 100 ISO

Cela se déroule en pleine forêt, non loin du barrage hydroélectrique de Brennilis.
Cette ancienne centrale nucléaire expérimentale équipée du réacteur à eau lourde N°4. C'était un réacteur à eau lourde refroidi au gaz carbonique et qui fonctionnait à l'uranium non enrichi.

Vieille centrale nucléaire de Brennilis.55mm, 1/160 seconde à f/6,3 en 100 ISO

Le centrale, toujours en démantèlement, n'en demeurent pas moins surveillée vingt quatre heures sur vingt quatre.
L'exploration en sera d'autant plus difficile !

Réservoir de Brennilis18mm, 1/640 seconde à f/13 en 100 ISO

Le réservoir de Brennilis, ou réservoir Saint Michel, qui alimente dorénavant l'usine hydroélectrique EDF de Brennilis.
Au fond à droite, le mont Saint-Michel de Braspart sur lequel se dresse une petite chapelle et où l'on peut encore apercevoir les vestige d'une DCA allemande, posté à cet endroit stratégique des Monts d'Arrée, en Finistère centre.

Un paysage lunaire: les Monts d'Arrée10mm, 1/640 seconde à f/4,5 en 100 ISO

Au sommet du point culminant des Mont d'Arrée, un véritable paysage lunaire.
Pays des comptes et légendes...


Retour en haut de page

Poésie...

Le 14 mars 2022

Petit instant de poésie sur les marches de la cathédrale d'Angers.

Instant poétique sur les marches de la cathédrale Saint-Maurine.
Angers.


Retour en haut de page

Éclairé !

Le 14 mars 2022

Petit instant de vie dans une rue délaissée du centre ville d'Angers.

Petit instant de vie dans une ruelle grisâtre du centre ville d'Angers...


Retour en haut de page

Sur le sentier du vieux pont.

Le 14 mars 2022

Vieux pont ferroviaire de Segré, à Angers. 30mm, 1/320 seconde à f/5,6 en 200 ISO

Le vieux pont ferroviaire de Segré, à Angers.
Les rayons du soleil frappaient une dernier fois cet acier coloré par la rouille, installée depuis plusieurs années.

En lisière de champs 26mm, 1/100 seconde à f/7,1 en 200 ISO

En lisière de champs.
Je trouvais la lumière du soleil rasant cet herbe, particulièrement belle...

Vieille clôture 35mm, 1/60 seconde à f/5 en 640 ISO

Vieille clôture et fil barbelé.

Bords de la Mayenne... 30mm, 1/60 seconde à f/4,5 en 800 ISO

Sur ma droite, un joli coucher de nuages se reflétant sur la Mayenne.


Retour en haut de page

Railway - La gare d'Angers.

Le 14 mars 2022

Tunnel à la Gare d'Angers 32mm, 1/80 seconde à f/5,6 en 2000 ISO

Rails à la gare d'Angers 32mm, 1/80 seconde à f/5,6 en 1600 ISO


Retour en haut de page

Ruelle déserte...

Le 14 mars 2022

Vieille ruelle proche du chateau d'Angers 12mm, 1/20 seconde à f/3,5 en 3200 ISO

Vieille ruelle d'époque médiévale. Proche du château d'Angers.


Retour en haut de page

Signalisation ferroviaire en gare d'Angers

Le 14 mars 2022

Feu de signalisation ferroviaire 55mm, 30 secondes à f/22 en 200 ISO


Feu de signalisation ferroviaire 55mm, 25 secondes à f/22 en 200 ISO
Retour en haut de page

INSIDE

Le 09 mars 2022

Disclaimer


J'ai tenu à faire cette exploration mais sachez qu'il est strictement interdit d'accéder aux coques et apparaux (propriété de la Marine Nationale), en plus c'est super dangereux, il y a des trous, des bouts de tôles rouillés, bref mieux vaut être vacciné contre le tétanos. Et si vous tombez, personne ne viendra vous chercher...
Bref un véritable terrain aussi hostile qu'intriguant. Allez, let's go !



Le ciel est encore bien sombre. Il a plu tout le long du trajet, il pleut encore. Et je me retrouve soixante-dix mètres au-dessus du niveau de la mer, garé ici, sur le parking de l'abbaye, au milieu de la forêt. C'est l'endroit où se garer le plus proche du site à visiter.
Le reste c'est de la marche, enfin si ce n'est pour ne pas dire de la descente en rappel !
Un sac étanche de vingt kilogrammes sur le dos, mon appareil photo dans un autre, chaussures Rangers aux pieds, une corde d'alpiniste entre le cou et l'aisselle gauche, et bien habillé par ce temps maussade, je m'aventure dans la forêt en pente raide. Entre racines et rochers.
La pluie s'est calmée mais le ciel reste sombre.
Des gouttes coulent le long de mon visage à cause de l'eau restée sur les feuilles d'arbres. Après cette tumultueuse descente sous une humidité inimaginable et une terre aussi glissante que du verglas, j'arrive à de petites marches amenant sur un muret dont la vue donne sur une petite plage aussi rocailleuse que vaseuse et je ne vous parle pas des algues !

Proue d'un navire militaire abdonné.Proue du navire à visiter.

Et là, devant moi, se dresse des mastodontes d'acier, rouillés par le temps. Je me sens si petit à côté. Mais une chose est certaine, je veux voir cela de plus près !

Cimetière naval de Landévennec.Cimetière naval de Landévennec.

Soudain, un grondement de plus en plus lourd et fort se fait entendre au loin.
De l'orage ? Non. J'ai la réponse quelques minutes plus tard: c'était le bruit de la pluie tombant sur l'eau et résonnant du fait de la topologie du terrain.
Je me met à l'abris sous un arbre en attendant que le plus gros soit passé.

Je me contente alors d'admirer ces bêtes rouillées.

Navires au cimetière des navires de LandévennecLe Colbert en arrière plan.

J'étudie en attendant, les cartes, la bathymétrie et les courants qui traînent dans le coin. La mer est pleine à H+1, mais de vives eaux. Une chose à ne pas négliger.

Carte littoral du méandre de l'AulneCarte littoral du méandre de l'Aulne, sur la petite commune de Landévennec, dans le Finistère. Source: GéoPortail (site de ressources de cartes du gouvernement)

Carte marine de Landévennec Carte Raster Marine du méandre de l'Aulne. Source: Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM)

Courant de marée à LandévennecCourants marins à H+1. Source: Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM)

Bathymétrie au cimetière des navires de Landevennec Relevé bathymétrique. Source: Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM)

Carte OpenSeaMap de Landevennec Carte OpenSeaMap du méandre de l'Aulne à Landévennec...

Bathymétrie au cimetière des navires de Landevennec
...Informations relatives à l'endroit à visiter dans le méandre de l'Aulne. (dans OpenSeaMap)

Les cartes sont plutôt concluantes (même si, comme vous pouvez le remarquer dans les informations données par OpenSeaMap, il est effectivement annoté que les coques sont interdites d'accès. Je le répète une fois de plus, mais ne le faite pas). Après la pleine mer, il y aura de légers courants d'autant que je me trouve dans un méandre proche de la mer.

Une dernière bouffée de nicotine et j'ai déjà mis ma combinaison, tandis que la pluie se calme.

Baptiste HeschungUne dernière bouffée de nicotine...

La violente averse a cessé, le vent aussi s'est bien calmé.
Étale de pleine mer, des conditions favorables: mer d'huile et pas ou peu de courant. J'avais déjà repéré les lieux plusieurs fois. Je m'étais longuement renseigné en amont sur le navire que j'allais visiter.
Bref, je commençais à connaître ses ponts, ses coursives, ses locaux, sans même l'avoir vu ! Il n'empêche que je garde un plan plastifié sous la main.

Le navire est situé à une cinquantaine de mètres. Je me trouve au nord et vais nager en direction du sud-est. Le peu de vent qui souffle viens du sud. Je serait donc abrité par la coque.

Dessin et plan d'action !

Navires au cimetière des navires de LandévennecLe navire intéressant...

Je m'équipe et vérifie le bon fonctionnement de mon matériel.
J'opte pour une combinaison sèche.
Une puissante lampe torche de huit-cent-soixante lumens ne me quittera pas ainsi qu'une frontale étanche de plus faible intensité.
J'embarque également l'appareil photo dans son sac étanche et une seconde carte SD. Je prends aussi de bons gants résistants et antidérapants. Je me contenterai de nager sans palmes. Cela m'encombrerait.
Je garde cependant la ceinture de plongée, où j'y ai mis des mousquetons, notamment pour y accrocher mes chaussures.

J'enfile mes chaussons en néoprène de trois millimètres d'épaisseur, et ça y est, tout est bien accroché, je suis prêt.
Je m'avance dans cette eau trouble mélangée à une sorte d'argile et de boue. La visibilité est nulle, les premiers pas sont prudents, il y a de nombreux petits rochers cachés.

Les premiers mètres passés je commence à ne plus avoir pieds et me mets à nager.

C'est parti.

Plongeur au cimetière des navires de Landévennec
C'est parti !

Après vingt bonnes minutes de nage, j'atteins le coffre d'amarrage.
Ce coffre est un véritable iceberg: il paraît minuscule de loin mais c'est une véritable masse de près de trois mètres de haut (dont environ un mètre est émergé). Sa circonférence doit être de près de six mètres.
Non sans quelques difficultés, je parviens à escalader cet imposant bloc.
Je m'y pose un instant, mais pas trop longtemps, afin de planifier comment grimper le long de la chaîne tendue, fixant fermement le navire par la poupe. Et puis le temps de faire une photo aussi !

Navires au cimetière des navires de LandévennecProues de patrouilleurs côtiers au cimetière des navires de Landévennec.

La vue depuis le coffre d'amarrage.Vue panoramique depuis le coffre d'amarrage. Je vais monter sur le navire à l'extrème droite.

Vu du coffre, il semble facile de la grimper, reste à passer à l'action. Finalement, mon jeu d'équilibriste n'était pas si compliqué que ça: en cinq minutes je me suis retrouvé sur le pont arrière de cet escorteur d'escadres vieux de plusieurs decénnies.
Cela se voit à son état: de la rouille, de la mousse, de l'acier. C'est tout ce que l'on voit.
J'enfile mes Rangers et monte rapidemment mais prudemment jusqu'à la passerelle. Seul moyen d'accéder à l'intérieur.

Passerelle du navire abandonné.La passerelle.

La passerelle justement.
On y accède par une épaisse et lourde porte étanche, qui n'est pas condamnée et encore moins grippée. Étonnant. Cette porte ouverte, j'entre et la referme derrière moi.

Le silence règne en maître. Un silence pesant mais que j'apprécie beaucoup. Les vitres sont couverte d'un amas graisseux, de mousse et de saletés.
Je remarque des bris de verre par terre mais je ne vois rien de cassé.
Tout le matériel d'époque est encore en place.

Cimetière des navires de LandévennecVue à travers le hublot.

Mais je ne peux m'empêcher de regarder par les vitres, et me mettre à la place de ces marins qui durant des années n'ont vu que l'océan.
Sur la gauche j'aperçois les compagnons de ce bâtiment militaire: ils sont six. Un croiseur, un escorteur et quelques patrouilleurs côtiers.

Navires au cimetière des navires de LandévennecLe croiseur Colbert, le plus imposant navire du cimetière.

Pour le moment je n'ai pas encore besoin d'allumer ma lampe. La lumière du jour est encore suffisante. Mais derrière moi se trouve une autre salle sans fenêtre, plongée dans le noir.
Rien de bien intéréssant: des bureaux vides, des salles de conférences. Des locaux d'officiers en quelque sorte.

Je décide d'aller plus en profondeur, au pont inférieur. Je n'y trouve rien non plus: des toilettes, des vestiaires, une salle radio (dont l'équipement a dû être récupéré par l'armée) et une salle où l'on voit encore sur la porte une plaque où les mots "Accès réglementé" sont gravé en blanc sur fond rouge.
Il s'y trouve des écrans radar. Certains équipement, dont des écrans, sont encore présents. On est à des années lumières de la technologie d'aujourd'hui, mais découvrir, c'est ce qui me plaît. J'y trouve également un calendrier daté de mon année de naissance, punaisé sur un tableau de liège, lui même fixé sur ce mur froid d'acier.
Toujours ma lampe allumée, je descends encore d'un pont.

Navire abandonnéPhotographie non retouchée.

J'erre dans les longues coursives où règne cette odeur de graisse. Il fait noir, vraiment noir.

J'entre dans une pièce située sur ma gauche. Il s'agit du mess.
Les tables sont encore présentes. Certaines autres pièces de mobilier le sont également dont un miroir joliement décoré mais recouvert de poussière, qui se trouve derrière moi.

Je ne vous raconte pas le frisson qui m'a parcouru quand je me suis retourné et découvrant ma silhouette !

Mess sur navire militaire abandonné.L'ancien mess du navire militaire à l'abandon au cimetière des navires militaires de Landévennec.

Je quitte cette pièce et me retrouve de nouveau dans ces interminables coursives, où comme seule ambiance, ce léger sifflement de vent qui pénètre par de petits orifices dans la structure du bâtiment dus à l'érosion du métal.
J'entends aussi de l'eau qui coule goutte à goutte, certainement à cause de cette pluie diluvienne qui s'est abattue quelques instant auparavant.

La situation est digne d'un film d'horreur: plongé dans le noir avec pour seule visibilité le faisceau de ma lampe, des bruits inquiétants, la solitude et le caractère abandonné du lieu.

Mais encore une fois, c'est ce que j'aime dans ce genre d'aventure.

Coursives d'un navire militaire abandonnéDes coursives aux bruits inquiétants...

L'odeur de graisse est de plus en plus présente.
Ce n'est pas étonnant: je me tourne sur la droite et vois un panneau étanche au sol avec une échelle d'environ six mètres.
Au-dessus il est inscrit à la bombe rouge fluo: "MACHINES" avec une flèche indiquant le bas.
Dois-je le prendre comme une invitation ?
Je réfléchis une seconde, je regarde depuis combien de temps je suis ici. Le soleil ne tardera plus à se coucher, les jours rétrécissent en cette période.
Mais il me reste assez de batterie sur mes lampes et mon appareil photo.

Je décide donc de descendre. Après je rebrousserai mon chemin jusqu'à la passerelle.

Descente vers les moteur du navire.C'est parti pour une descente dans la salle des machines

Moteurs du navire abandonné au cimetière des bateaux de LandévennecDes vannes et des tuyaux recouvert d'une épaisse couche d'amiante par centaines !

Je m'assure à un solide point d'ancrage avant de descendre car je ne connais pas l'état des barreaux de cette échelle.
J'accroche mon sac à l'aide d'un mousqueton avec une petite sangle d'une cinquantaine de centimètres.

Une fois en bas, le sol est recouvert d'une tôle type grain de riz, rouillé par endroits.
La prudence est de mise.
L'air est plus étouffant. Il faut noter aussi qu'il y fait beaucoup plus chaud: je suis effectivement sous la ligne de flottaison.
Enfin tout ça pour dire que je ne m'attarderai pas dans cet endroit confiné, entre vannes, tableaux électriques et tuyaux recouvert d'amiante, je décide de remonter après quelques clichés.

Je remonte donc vers la sortie. Il ne me faudra pas moins de trente minutes pour retourner jusqu'à la passerelle.
Je finis enfin par revoir la lumière du jour, enfin celle du coucher de soleil. Je regarde ma montre, je serai resté exactement une heure trente-sept dans les entrailles de ce navire. J'aurai juré y avoir passé moins de temps !
Quand je vous dis que tout semble s'arrêter lorsque l'on pénètre ce navire fantôme...
Comme quoi se renseigner sur le coucher de soleil et pouvoir consulter l'heure à tout moment n'est pas un luxe, mais un outil indispensable !

Il me reste maintenant à quitter le navire. Une seule solution, la plus radicale, s'offre à moi: sauter.
Je suis à sept mètres au-dessus d'une eau profonde d'environ quartorze mètres, aucun souci de toucher le fond donc.

Pas le temps de réfléchir, il est temps de faire le chemin inverse. Je saute et nage en direction de la côte.

Je ne peux m'empêcher de me retourner une dernière fois pour regarder ce fantôme d'acier dont les rayons du soleil couchant font ressortir sa masse imposante.

Coucher de soleil sur cet imposant navire militaire abandonné.Navire militaire abandonné. (Photographie non retouchée)

Coucher de soleil sur cet imposant navire militaire abandonné.Navire militaire abandonné. Photographie montée avec le plug-in Topaz Lab dans Adobe Photoshop CC.

Le courant est -comme prévu- plus fort qu'à l'aller. Je dois constamment ajuster ma trajectoire.
Je mettrai plus de temps que prévu pour regagner la terre ferme.
Une fois arrivé, je sors mes serviettes, me sèche et m'habille chaudement. Je renfile mes gants chauds et prends le temps de ranger ma combinaison.

Je vérifie également le bon fonctionnement de mon équipement en espérant que rien ne soit abîmé ! Heureusement non, tout est fonctionnel.

Je regarde rapidement les photos prises, et profite des derniers instant de lumière pour revoir le parcours réalisé. Tout se sera passé comme prévu.
Enfin, je continu d'admirer ces monstres au loin, avant de quitter les lieux et de les laisser comme si personne ni avait jamais mis les pieds.

Pleine lune.La pleine lune était de la partie.

Après avoir remonté péniblement la forêt en utilisant le matériel adéquat, la lune était déjà bien haute dans le ciel.
Enfin, je retrouve le parking sur lequel la voiture est stationnée.
Et je repars, sourire aux lèvres, en repensant à cette journée riche en émotions et en adrénaline !

Cette aventure se termine ici.
Mais une chose est certaine, je ne suis pas prêt d'en finir avec la photographie dans des endroits improbables...

Retour en haut de page

Égypte 2003

Le 08 mars 2022

Temple de Philae en EgypteLe temple d'Isis, sur l'île d'Aguilka, proche de Philae.

Le temple de la déesse Isis à Philae situé sur l'île d'Aguilka au sud de l'ancien barrage d'Assouan. Ce temple a commencé à être bâtit par Nectanébo Ier près de quatre siècles avant notre ère.
Ce sont les Romains qui achèveront la construction de ce magnifique ouvrage dédié à cette déesse.

Temple de Philae en EgypteÉgyptien au temple d'Isis à Philae.

L'ensemble du temple raconte l'histoire d'amour d'Isis et d'Osiris.
Avec leur fils Horus, ils sont les trois divinités du panthéon de la Basse-Égypte.

Police au Temple de Philae en EgypteBateau de police et policier Égyptien !

Ici, tout le monde est détendu. Après tout Isis, souvent représentée entrain de porter le ânkh, symbole de la vie égyptien, est capable de donner l'immortalité...

Un coca au temple de Philae. Un moment de détente sous cette chaleur !

Quand je vous dit que tout le monde est détendu !
Et hop un petit cola sur les berges du temple d'Isis proche de la ville de Philae.
Derrière moi, le Nil.

Temple d'Isis à PhilaeTemple de la déesse Isis à Philae.

femme voilée dans les rues de la banlieue de LouxorScène banale de la vie quotidienne. Une femme voilée marchant dans la banlieue de Louxor.

Nous venions de quitter l’aéroport de Louxor et nous nous dirigions vers le port.
J’ai voulu immortalisé cet instant dont la lumière du soleil faisait particulièrement bien réfléchir la lumière sur la végétation et les bâtiments.

Louxor, الأقصر en arabe, est une ville située sur la rive droite du Nil, en Haute-Égypte, située à 700 kilomètres au sud du Caire et à environ 300 kilomètre au nord d’Assouan.
C'est une ville moyenne d'un peu moins de 430 000 habitants.
Il s'agit de la cité antique de Thèbes.

Marche à LouxorScène de marché dans les rue de Louxor.

Coucher de soleil à LouxorCoucher de soleil à Louxor...

Coucher de soleil sur les palmiers et le temple religieux de Louxor.
L'histoire de cette ville, qui fut à plusieurs reprise capitale de l'Égypte, s'étale sur quatre millénaires.
Cette ville fut capitale tout d'abord vers 2000 avant notre ère sous le règne du pharaon Montouhotep II puis sous le Nouvel Empire, âge d'or de la civilisation égyptienne antique.

La ville d'EdfouLa ville d'Edfou

Cette petite ville de 130 000 habitants est située sur la rive ouest du Nil, dans une région particulièrement riche en blé.
Cette ville se trouve à 100 kilomètres de Louxor et à plus de 750 kilomètres du Caire.
Cette ville, comme beaucoup de cités Égyptiennes, a changé de nom plusieurs fois au cours de son histoire. En égyptien ancien, elle portait plusieurs noms: Béhédet, Djeba et Mesen.
Le dieu Horus y était vénéré sous le nom d'Horus Béhédet.

La ville d'EdfouVendeur de vêtements dans les rues d'Edfou.

La ville d'EsnaVille d'Esna en Égypte.

La cité égyptienne d'Esna était connu durant l'Antiquité sous les nom de Lounyt ou Senat.
Cette ville est située sur la rive ouest du Nil

La ville d'EsnaVille d'Esna.

Les deux principaux sites touristiques d'Esna sont le souk, et le temple de Khnoum, datant de l'époque ptolémaïque.
La construction de ce temple commença sous Ptolémée VI et se termina durant la domination romaine.

Chien sauvage au lac NasserChien sauvage sur les berges du lac Nasser.

Le lac Nasser, Buhayrat an-Nasir, est un lac articiel situé à la frontière entre l'Égypte et le Soudan.
La partie soudanaise porte le nom de lac de Nubie.
Créé à la suite de la construction du haut barrage, entre 1958 et 1970, ce lac est alimenté par les eaux du Nil.

Barrage du lac d'AssouanLe barrage du lac Nasser

Barrage du lac Nasser, proche d'Assouan.
Lors de sa construction et pour contrer la montée des eaux, plusieurs sites achéologiques nubien, dont Abou Simbel et Philae, furent déplacés en hauteur, pierres par pierres.

Les rives du NilSur les rives du Nil...

Le nil est la voie qu'empruntait les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l'abondance.

Les rives du NilVue sur les berges du Nil. A l'arrière plan, les premières dunes du désert du Sahara.

Les anciens Égyptiens l'appelaient soit H'pi ou Hap, signifiant "rivière".
Il se déformera plus tard en eior. Hâpy était la personnification divine du Nil.
Le mot "Nil" vient du latin Nilus. Lui même issu du grec Neilos, qui serait lui-même une transcription déformée du terme égyptien Na-eiore, pluriel de eiore désignant le delta, et signifiant "cours d'eau".

RéservoirRéservoir proche d'un temple égyptien...

Village Égyptien sur les rives du NilVillage égyptien sur les rives du Nil.

Instant de vie, capturé sur le toit de l'école du village. En arrière plan, le Nil.

Forêt de colonnes à KarnakColonnes au temple de Karnak

Statuts égyptiennes à KarnakStatuts égyptiennes au complexe religieux de Karnak.

Le complexe religieux de Karnak comprend un vaste ensemble de ruines de temples, chapelles, pylônes... situés au nord de Thèbes.
Ce grand complexe, d'une architecture remarquable, développé pendant plus de deux millénaires par les pharaons successifs, de Sésostris Ier au Moyen Empire à l'époque prolémaïque.
C'est le plus grand complexe religieux de toute l'Antiquité.

Statuts égyptiennes à KarnakDeir El-Medîna, en plein désert, sous une chaleur torride.

Deir el-Médineh, ou Deir al-Médîna, est le nom d'un village, situé en plein désert, de l'Égypte antique où résidait les artisans chargés de construire les tombeaux et les temples des pharaons durant le Nouvel Empire.
Ce village mène à la vallée des Reines: nécropole des épouses royales et des filles des rois, dont la reine Néfertari, l'épouse de Ramsés II

Baptiste Heschung Moi, sur le barrage du lac Nasser, أسوان, Égypte. Ce fut deux semaines inoubliables...


Retour en haut de page

Le pont Confluence

Le 12 février 2022

Pont Confluence à Angers 48mm, 0,4 secondes à f/8 en 3200 ISO

Le pont Confluences à Angers de nuit.
En dessous coule paisiblement la Maine.


Retour en haut de page

Le phare du Petit Minou

Le 24 novembre 2020

Phare du petit minou à plouzané 18mm, 25 secondes à f/18 en 100 ISO

Relié au continent par un large et imposant pont de pierre, le phare du Petit Minou est construit sur un îlot à côté d’un ancien sémaphore.
Il donne le cap à suivre pour entrer dans le goulet de Brest puis dans sa rade avec l'alignement du phare du Portzic.

Les vaguent démesurée à cet endroit en ont fait un lieu de prédilection pour les surfeurs et bodybordeurs...


Retour en haut de page

Réveil du soleil

Le 23 novembre 2020

levée de soleil 91mm, 1/200 secondes à f/5.6 en 2000 ISO

Il est 7h32, le soleil peine à se lever et nous offre ce magnifique dégradé de rouge, d'orange et de jaune au derrière des arbres dénudés par l'hiver approchant...


Retour en haut de page

Phare du Portzic

Le 09 novembre 2020

Phare du Portzic 18mm, 15 secondes à f/3.5 en 100 ISO

Un éclat de 2 secondes puis éclat de 6 secondes.
C’est depuis 1848 le signe de la fin du voyage et le soulagement des marins après de longues périodes passées dans le tumultueux et éprouvant océan Atlantique.
Le phare du Portzic étant le dernier phare avant le port et la ville de Brest.


Retour en haut de page

Gelées matinales et balade brumeuse...

Le 09 novembre 2020

Gelées matinales en région angevine 20mm, 1/250 secondes à f/8 en 200 ISO

Petite balade ce matin en lisière de bois. Au programme: gelée, 3°C et brume.
Bref il a fallut bien se couvrir mais rien de mieux pour se réveiller !


Retour en haut de page

Collection Automne 2020

Le 06 novembre 2020

Ca y est l'automne est bien présent et sa se ressent ! Le froid, la brume matinale et même les petites gelées sont apparues ! Mais quel merveilleux moment pour sortir faire des photographies en forêt.
Du jaune, du marron, du rouge, et même encore un peu de vert que de belles couleurs qui nous montrent que bientôt tous ces arbres seront dénudés...

Automne en forêt



collection automne


Retour en haut de page

Viaduc de Morlaix

Le 19 octobre 2020

Viaduc de Morlaix 34mm, 1/15 secondes à f/5 en 3200 ISO

C’est le symbole de la ville de Morlaix, son viaduc ferroviaire le surplombe de soixante-deux mètres.
Il est né dans la seconde partie du XIXème siècle et a, dès lors été une importance capitale pour franchir la vallée.
Cet ouvrage d’art est conçu en deux niveaux. Le premier, piéton exclusivement à une quinzaine de mètres de hauteur, le second bien plus haut est utilisé par la ligne ferroviaire Paris-Brest.


Retour en haut de page

Port Breton

Le 24 août 2020

Port dans la brume 21mm, 1/1400 secondes à f/7.3 en 100 ISO

Port du Conquet dans la brume...

Carte RASTER du port du conquet Source: Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM)
Retour en haut de page

Portrait profilé

Le 11 juin 2020

Alicia DM 45mm, 1/250 secondes à f/7.1 en 100 ISO

Alicia D.M au mémorial pour la paix de Caen.


Retour en haut de page

Le marais

Le 11 juin 2020

Le marais, pont de Prunier Assemblage de 7 photographies
14mm, 1/250 secondes à f/6.3 en 200 ISO

Maraie inondé près du pont de la libération de Prunier.

Retour en haut de page

Les grues du port

Le 11 juin 2020

Les grues du port 23mm, 1/1000 secondes à f/16 en 1600 ISO

Grues abandonnés au port autonome de Strasbourg.

Retour en haut de page

Logotype concours A Chacun Sa Toile

Le 11 juin 2020

Un logo extrèmement simplifié pour laisser libre cours à l'imagination.

A Chacun sa Toile Un logotype simplifié au maximum. A vraie dire je me suis plus foulé sur la justification que sur la création !

Le concept

Quand l'art traditionnel (peintre, dessinateur...) rencontre le monde du numérique (webdesigner, designer, artiste DAO...)

L'explication

Ce logo se veut à la fois extrêmement simple (laisser libre court à l'imagination de chacun) et justifié.
Nous avons deux carrés, l'un plus grand que l'autre, qui se superposent de façon à créer un troisième carré.
Ces carrés peuvent être interprétés comme des toiles vierges (cf. laisser cours à l'imagination).
Le carré du bas, le gros, plus imposant, plus bas comme « plus lourd » représente le poids de l'art traditionnel celui qui est ancré dans l'histoire qui représente le réel, à contrario de l'informatique symbole du virtuel, de l’intouchable.

C'est le deuxième carré, la deuxième toile, qui représente le domaine informatique. Le numérique est plus jeune, plus petit, il a fait son apparition il y a peu. Le placer en haut, le compare au ciel (cloud en anglais, mot massivement utilisé en informatique) et donne une impression d’avenir, de décollage comme l’expression - prendre son envol
Le fait d'être à gauche est le début de l'évolution (cf. frise chronologique) et l'informatique a encore beaucoup à avancer et n'est qu'au début de ce qu'elle peut faire.

Enfin le troisième carré, c'est la toile formée par la superposition des deux autres, Il est au cœur du logotype que nous venons de voir et est le symbole même de l'exposition. C'est l'art numérique qui rencontre l'art traditionnel.

A Chacun sa Toile Implantation du logotype dans l'entête du site web de l'expo.

Retour en haut de page

Le pont qui délivrera Angers.

Le 7 juin 2020

pont de la libération 12mm, 1/320 secondes à f/5.6 en 200 ISO

Il s'agit d'un ancien pont ferroviaire en treillis de la ligne Angers - Candé situé sur la commune de Prunier.
Ce pont fut la clé de la libération d'Angers. Il a été pris par le 3rd Battalion of 11th Infantry Regiment

Une stèle en hommage aux combattants de la 5th Infantry division "Red Diamond" et aux 108 des leurs, tombés pour la libération d'Angers a été inauguré à proximité immédiate du pont.



Pont de la libération

Retour en haut de page

Cimetière Américain de Colleville sur Mer

Le 6 juin 2020

Cimetière américain de Colleville sur Mer 95mm, 1/640 secondes à f/6.3 en 100 ISO

1944-2020. Remember.

Retour en haut de page

Toujours plus bas.

Le 13 avril 2020

Extrait de mon récit "INSIDE" sur un vieil escorteur en attente de démantèlement au cimetière des navires de Landévennec.


[...] L'odeur de graisse est de plus en plus présente. Ce n'est pas étonnant: je me tourne sur la droite et vois une porte étanche au sol avec une échelle d'environ six mètres. Au dessus il est inscrit à la bombe rouge fluo "MACHINES" avec une flèche indiquant le bas.

Je réfléchis une seconde, je regarde l'heure. Le soleil ne tardera plus à se coucher. Mais il me reste asser de batterie sur tous mes accessoires.

Je décide donc de descendre.

Salle des machines

Retour en haut de page

Vieille porte et eau stagnante...

Le 25 mars 2020

Vieille porte 71mm, 1/160 secondes à f/5.5 en 2500ISO

Retour en haut de page

Tempête sur la Loire

Le 21 février 2020

Des bourrasques de vent à plus de 100 kilomètres par heure, des embruns, les bateaux au mouillage bougent avec le clapot des vagues, les crêtes y sont blanche comme en mer, mais en plus petit.
Ce fut un moment parfait pour sortir prendre quelques clichés !

Tempête sur la Loire 28mm, 1/320 secondes à f/10 en 200ISO

Barque sur la Loire 91mm, 1/200 secondes à f/5.6 en 320ISO

73mm, 1/200 secondes à f/5.5 en 200ISO

35mm, 1/320 secondes à f/5.6 en 200ISO

Retour en haut de page

Infiltration en gare de triage

Le 24 janvier 2020

Gare de triage 55mm, 30 secondes à f/22 en 200ISO

Gare de triage 12mm, 1/60 secondes à f/3.5 en 200ISO

100mm, 1/250 secondes à f/5.6 en 1000ISO

100mm, 1/250 seconde à f/5,4 en 3200ISO

Retour en haut de page

Verdure

Le 13 janvier 2020

Un marais d'un vert éclatant ! 40mm, 1/125 seconde à f/5,6 en 320 ISO

Et je me retrouva, dans un endroit onirique, un marais au couleurs nuancées d'un vert très pur...
Instant capuré au vallon du Stang Alar, à Brest.

Retour en haut de page

Inquiétante quiétude...

Le 10 janvier 2020

Marais dans la brume

Pas un bruit ce matin dans le brouillard. Il crachine, j'entends les goutte de pluie tomber dans l'eau.
C'est une ambiance étrange que dégage cet atmosphère. Une ambiance étrange oui, mais une ambiance plaisante...

Retour en haut de page

Abandonnée...

Le 20 décembre 2020

La chambre dans la maison abandonée 20mm, 1/30 seconde à f/3,5 en 1600 ISO

Maison abandonée 30mm, 30 secondes à f/11 en 200 ISO

Cette nuit je deviens sérieux, anxieux, mais je découvre aussi un véritable terrain de jeu !
J’ai choisi d’utiliser ma lumière pour éclairer ce qui semblait être une salle de bain pour faire ressortir la blancheur de la pièce et ainsi créer une lumière d’ambiance. Cela ajoute un contraste saisissant

Maison abandonée 18mm, 100 secondes à f/6,3 en 200 ISO

J’ai fais bref passage la veille, une journée humide et froide de décembre, dans cette vieille bâtisse abandonnée…

Vieux ballon de foot dans le jardin de la maison abandonnée. 28mm, 1/125 seconde à f/7,1 en 200 ISO

Vieux ballon de football dans le jardin défraîchit de ces vieux bâtiments défraîchient par le temps qui passe... - Et qui ne les arrangent pas ! -

Vieille entrée, maison abandonnée. 20mm, 1/60 seconde à f/7,1 en 200 ISO

Vieux graffiti 18mm, 1/80 seconde à f/10 en 200 ISO

Vieux graffiti sur un silo à grain rouillé...

Retour en haut de page

Une nuit en forêt

Le 19 décembre 2020

Une nuit en forêt

Partir de la ville, rouler 15 minutes, et lever la tête pour trouver un ciel étoilé sans pollution lumineuse, avec pour seuls campanons, ces étoiles qui scientillent.

Pellouailles les Vigne, la forêt, de nuit.

Retour en haut de page

Côte sauvage, la mer d'Iroise...

Le 15 décembre 2020

Nature sauvage

Côte finisterienne

Bord de mer

Retour en haut de page

Les mines d'ardoise de Trélazé

Le 11 décembre 2020

# Exposition: 25 secondes
# Exposition 15 secondes
Retour en haut de page

Crue hivernale

Le 01 décembre 2020

La Loire en crue

Retour en haut de page

Le phare de Kermorvan

Le 29 novembre 2020

Phare de Kermorvan

Je vous en avait parlé lors de ma publication sur le phare de la Pointe Saint-Mathieu, voici le phare de Kermorvan. Il est situé sur la sauvage et magnifique presqu'île de Kermorvan sur la commune du Conquet, le phare lui-même est en terrain militaire.

fort de Kermorvan

La presqu'ile est un endroit stratégique qui n'a pas échappée aux Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi elle est truffée de bunkers en tout genres, à même la falaise parfois.

Carte raster marine de la pointe de Kermorvan

Enfin, ce phare, ici pour des raisons évidente lorsque l'on regarde une carte marine, indique le cap à suivre pour passer l'infernal chenal du Four. Il en marque même l'entrée.

Retour en haut de page

Le phare de la pointe Saint-Mathieu

Le 22 novembre 2020

L'automne est bien présent !

Vingt neuf milles marin. C'est la porté théorique de la lumière de cet important phare de la côte Finistèrienne, le phare de la Pointe Saint-Mathieu.
En effet, avec l'alignement du phare de Kermorvan, il donne l'accès à l’impitoyable chenal du Four et avec le phare du Petit Minou et du Portzic, il forme l'alignement pour entrer en rade de Brest.
Classé Monument Historique, il vous faudra monter les 56 mètres et les 63 marches pour vous rentre au niveau de sa lanterne.

Lanterne du vieux phare

La vieille lanterne, bien plus basse que le phare, n'est plus utilisée à des fin de navigations maritimes mais sa silhouette est remarquable !

Océan atlantique et mer d'Iroise

Falaise escarpées, mer calme et horizon sans fin. Le soleil se couchait sur la Pointe Saint-Mathieu.

Sémaphore de la Pointe St Mathieu

Endroit stratégique oblige, le trafic maritime y est très surveillé.
C'est pourquoi se dresse un sémaphore à quelques dizaines de mètres du phare, où guettent la navigation maritime, des marins de la Marine Nationale.
Des personnes chargée de surveiller et protéger le littoral Breton.

Carte marine Pointe Saint Mathieu

Le phare se trouve quasiment au centre de la carte. Avec l'alignement du phare de Kermorvan (en haut à droite), il donne l'accès au chenal du Four en passant à tribord de la balise Tournant et Lochrist. Avec le phare du Petit Minou (gauche, on voit une partie du nom) et du Portzic, il forme l'alignement pour entrer en rade de Brest.


Retour en haut de page

L'automne

Le 19 novembre 2020

L'automne est bien présent ! Sony XPERIA XA2 Ultra

Retour en haut de page

Chapelle

Le 13 novembre 2020

Orage sur la chapelle Saint Michel

Nous grimpions jusqu'au sommet du Mont St Michel de Braspart dans les Monts d'Arrée sous un ciel chargé, pour atteindre cette petite chapelle datant du XVIIe siècle.

Retour en haut de page

Pont ferroviaire

Le 13 novembre 2020

Pont de ferroviaire de Segre

Le soleil se couchait, les rayons tapaient une dernière fois cet acier froid, coloré par la rouille installée depuis des dizaines d'années sur ce vieux pont de Segré qui autrefois portaient une voie ferrée.

- Ancien pont ferroviaire de Segré, à Angers

Retour en haut de page

Une étoile sur un socle de granite

Le 08 octobre 2020

Le dellec en tempête

Quatre-vingt-deux mètres. C’est la hauteur du phare de l’Île Vierge, le plus haut phare d’Europe, l’un des plus hauts du monde.
Il est situé sur un îlot non loin du rivage, au nord de la côte finistérienne.

Je me souviens, c’était un 13 juillet. C’était un peu avant minuit, en allant jusque qu’ici, j’étais intrigué par la lune. Elle était brune, elle était immense aussi. Un silence accompagne cette photographie. Pas de vague, ni de vent, les bateaux ne bougeaient pas non plus. Une mer d'huile à la couleur du ciel. L'ambiance en devenait presque inquiétante. C'était une nuit de super lune. C'était un autre univers...


Retour en haut de page

Tempête hivernale

Le 07 octobre 2020

Le dellec en tempête

Il pleuvait, le vent soufflait fort, les vagues déferlaient, je n'avais que rarement vu une aussi grosse et belle tempête. C'était le moment idéal, quoi qu'un peu dangereux, de sortir faire des photos.
C’est le milieu de l’après-midi, le vent souffle fort depuis la nuit dernière. Des bourrasques glaciales soufflent à plus de quatre-vingt-dix kilomètres heures dans les terres, rajoutez vingt à trente kilomètres heures sur la côte et même encore plus en pleine mer.
Le ciel est gris, la mer aussi. Je ne sais même pas d’où venait l’eau qui renforçait ce froids. Certainement des embruns mêlés à la pluie.

La visibilité bien inférieure au mille, les embarcations restent clouées dans le petit port du Dellec et s’animent au rythme des vagues incessantes. La mer est bien formée, pourtant nous sommes encore dans la rade de Brest. Je n’imagine pas la situation en pleine mer.
Des creux de dix à douze mètres, parfois plus, sont annoncés dans le rail d’Ouessant, d’après la météo marine.

Je suivais un petit sentier côtier habituellement très fréquenté par les randonneurs. Aujourd’hui il était désert. Seuls quelques photographes, comme moi, bravaient les éléments, pour tenter d’obtenir quelques clichés de qualités, par un temps dont nous avions bien l’habitude dans la pointe nord du Finistère mais qui ce jour-là, surpassa les autres.

Tempête en mer

Le vent se renforce, la tempête durçit. La visibilité devient vraiment médiocre. On entends les cornes de brume siffler. Elle préviennent les navires tel le faisceau lumineux d'un phare.
Le danger est réel pour les embarcations dans la rade et le goulet.
Mais il est encore plus important pour les navires qui sont dans le rail d'Ouessant. C'est pour cela que le CROSS, le Centres Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage, de la pointe de Corsen est en alerte sur la VHF 16, le canal radio pour toute détresse en mer.

Remorqueur Abeille Bourbon

Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage, Abeille Bourbon, parfois appelé par l'indicatif UT515, est un navire basé dans le port de Brest qui, si les conditions météorologiques sont bonnes, reste à quai.
Lorsque le vent commence à souffler sérieusement, le navire se déplace et reste au mouillage dans l'anse de Camaret.
Si la vitesse du vent et la taille des vagues continuent de grimper, alors le remorqueur ira en première ligne en mettant le cap sur Ouessant, ce qui fût le cas lors de cette journée bien agitée !

Retour en haut de page

La lune, ma plume

Le 03 octobre 2020

Quand elle regarde la lune... Photoshop

Quand je regarde la lune,
Je pense à l'infini,
Un campement de fortune,
Je commence mon écrit.

Quand tu regardes les étoiles,
Je vois tes yeux qui brillent,
A les peindre sur la toile,
Et mon âme s'évanouit.

Magie de la nature,
Pouvoir de la magie,
Nos pensées se sont enfuies,
Jusqu'à l'infini.

Ces pensées nous libèrent,
Je m’allonge sur la terre,
Je lève les yeux,
J’admire les cieux.
Retour en haut de page

Les hauteurs de Lautenbach, la Forêt Noire.

Le 23 août 2020

Non loin de Strasbourg, la frontière passée, nous arrivons dans le land de Bade-Wurtemberg et nous nous arrêtons dans un petit village du nom de Lautenbach.
Cette petite bourgade est le stéréotype même d'un village montagnard au coeur d'une vallée, la vallée de la Rench.
Nous décidons de prendre de la hauteur et empruntons une route sinueuse. Un paysage remarquable défile mètres après mètres...

Sur les hauteur de Lautenbach 32mm, 1/100s à f/5,6 en 200 ISO

Arrivé au sommet, je m'assoie sur un tronc couché. La végétation laisse un vide qui offre un point de vue aussi unique que magnifique.
Je regarde ici et là, je photographie par-ci, par-là, j'écris aussi. En bref, je laisse ma créativité s'épanouir.

Je t’y amènerai
Je t’y embrasserai.
Bien plus qu’un été,
En haut de ce sommet.

Tu admireras,
Tu rêveras,
Oui être ici,
Est un paradis.

Nous quitterons la rue,
Nos habitudes, ce chahut,
Pour prendre du repos,
Là tout là-haut.
Forêt noire 20mm, 1/80s à f/4,6 en 200 ISO
Retour en haut de page

Une hélice bleue pas comme les autres.

Le 22 août 2020

L'hydrolienne Sabella D10, proche cousine de l'éolienne, est destinée à produire de l'électricité à partir non pas du vent, mais des courants marins.

Hydrolienne Sabella

Ce monstre bleu et jaune est prévu pour être installé dans le passage du Fromveur, un passage célèbre pour les forts courants de marées qui y règnent, et une navigation plus que dangereuse.
Ce courant est située sur la partie Sud-Est, Est de l'île d'Ouessant.

passage du fromveur

C'est l'île d'Ouessant qui bénéficie l'électricité générée par l'hydrolienne.

Retour en haut de page

Rue St Malo

Le 20 août 2020

C'est une rue pavée, la plus vieille rue de Brest.
La nuit, elle appartient aux chats. Le jour, cette rue est gérée par l'asso Vivre la Rue c'est ce qui fait d'elle une rue unique et magique !

La rue saint malo à Brest
55mm, 0,3s à f/5,6 en 3200 ISO

A cette heure tardive, entre deux poses photographiques, j'y écris :

La rue Saint Malo à Brest,
C’est la vie, l’amitié et tout le reste,
C’est une rue joyeuse,
Ça se voit, cette rue elle est heureuse,

La rue Saint Malo à Brest,
C’est la plus vieille rue,
Il y a Elle, et tout le reste,
C’est la définition même de l’art de rue,

La rue Saint Malo à Brest,
Elle est sans pareil,
J’y passe et souvent je reste,
Car elle m’émerveille…
La rue saint malo à Brest 55mm, 1,6s à f/5,6 en 3200 ISO
Retour en haut de page

Retour aux sources

Le 17 août 2020

Je passe le weekend en centre Bretagne, à Carhaix plus précisément. Mais ce samedi, c'est direction Brest.
Rien de mieux pour ressortir les appareils photos et retrouver les endroits que j'appréciais.

Port de Brest
35mm, 1/320s à f/5,6 en 200 ISO

Rendez-vous au port de commerce, où j'ai commencé mon écrit...

Le bruit des vagues et toutes ces bouées,
Je regarde les bateaux assis sur le quai,
Derrière moi cette route goudronnée,
Sois disant restaurée,
Mais que je trouve bien défoncée.

Plus loin ces usines,
Qui tournent à plein régime,
Je vois cette fumée,
Ces ouvriers,
Casque sur la tête et les bottes aux pieds,
Dans ce port c’est une scène banale,
On se croirait un peu chez Zola, dans Germinal.

Port de commerce que je t’aime,
Des usine classées Seveso jusqu’à la Carène,
Ronronnement des moteurs,
La patience ! Ce que j’admire chez ces pêcheurs,
A tendre une perche,
A attendre une bonne pêche.

Quelques kilomètres après,
On quitte cette zone d’activité concentrée,
On passe par la gare de fret,
On croise pas mal de graffiti,
Certains parlent de vandalisme,
Je pense moi que ça donne de la vie,
Mélange de couleurs au style impressionnisme.

En fait,
Cette zone portuaire,
Elle est flippante et remplie de mystères,
Des vieux bâtiments désertés,
Complètement rouillés,
Aux bureaux vraiment modernes,
Couleurs flashy même trop contemporaine,
Certainement pour effacer les cernes,
De ce port chargé d’histoire.

Entre bois et métal,
Entre dockers et vandales,
La diversité c’est sur elle est là,
C’est pour ça que j’aime cet endroit,
Port de co’ jamais je ne pourrais me passer de toi !

Port de Brest

Retour en haut de page

Angers by night

Le 07 août 2020

Un soir d'été, à la promenade du Bout du Monde, promenade qui surplombe la rive droite d'Angers et son quartier de La Doutre et Saint-Jacques-Nazareth.

Angers by night
20mm, 6s à f/5,6 en 200 ISO

Le soleil avait déjà bien dépassé la ligne d'horizon à cette heure tardive, mais il donnait à ces nuage une couleur rosée exeptionnelle...

Retour en haut de page

Riding Loaded

Le 31 juillet 2020

Ce soir, on a décidé de sortir le longskate Loaded Tan Tien Bamboo flex 2.
Peu de mots, surtout des photos !

Planche Loaded Tan Tien
35mm, 1/80s à f/4 en 250 ISO

Baptiste loaded
Rafale | 35mm, 1/80s à f/4 en 320 ISO Alicia freeride longboard loaded
35mm, 1/80s à f/4 en 640 ISO
Retour en haut de page


Riding in the sun

Le 27 juillet 2020

Un samedi après-midi, 28° dehors, Alicia et moi décidons de sortir faire des photos. Où ? De quoi ? Bref on va sortir les longboards !

Alicia
25mm, 1/250s à f/5,1 en 200 ISO

On ride en direction de la Maine, que de la descente, presque un downhill dans certaines rues ! Et petite scéance photo urbaine sous le pont.

Alicia freeride longboard
50mm, 1/80s à f/4,9 en 3200 ISO

Desecente au coucher de soleil...

Alicia freeride longboard
64mm, 1/160s à f/5,4 en 2500 ISO Alicia freeride longboard
100mm, 1/250s à f/5,6 en 3200 ISO Alicia freeride longboard
78mm, 1/200s à f/5,6 en 2000 ISO Sunset

Retour en haut de page

Plongée au Dellec

Le 14 juillet 2020
Baptiste Plongée

Il fait beau, il fait chaud, mais l'eau est encore un peu froide, je sors la combi' 7mm. La mer est bientôt à son étale de pleine mer, toutes les conditions sont favorable à la découverte des fonds rocailleux non loin du petit port de l'anse du Dellec.

Le Dellec
Retour en haut de page

Session SUP au Moulin Blanc

Le 12 juillet 2020

Par un chaud midi d'été, quoi de mieux que de prendre sa planche et d'aller pique-niquer sur le rivage voisin !

Baptiste Heschung

deux kilomètres et trois cents mètres. C'est la distance qui sépare le surfshop du lieu où l'on à décidé de se rendre.
Mais pas de difficulté particulière dans l'anse du Moulin Blanc : pas de courant, pas de profondeur, juste un petit clapot à cause du vent qui nous ralentit un peu.

Carte Moulin Blanc Brest

Sur la capture Géoportail ci-dessus, on constate que nous avons traversé de part et d'autre la base de vitesse du Moulin Blanc, habituellement utilisée pour le windsurf et battre des record de vitesse !

Retour en haut de page

Kayak dans la marina !

Le 21 juin 2020
Baptiste Heschung
55mm, 1/800s à f/8 en 200 ISO

C’est l’été, il fait chaud mais je suis frileux et enfile le bas de ma combinaison de plongée. 7mm de néoprène, ça tient chaud !
C’est le moment idéal pour essayer quelques kayaks. Pour cela je reste dans le port, près de la rampe de mise à l’eau.

Kayak Baptiste
55mm, 1/1000s à f/8 en 200 ISO

Le kayak Loko de chez RTM (photographies) est un sit on top ultra léger et vraiment top ! En bref un bon petit moment de détente.

Retour en haut de page