Baptiste HESCHUNG

Photographies, dessins et petits mots...

Lautenbach, une village allemand au coeur de la Fôret Noire

Une petit village Allemand

À l'étranger
Allemagne
Balades

C’était l’été dernier, un été où nous avions décidé de prendre quelques jours pour aller à Strasbourg.
Cette journée en Allemagne, c’était de l’improvisation totale : Départ vers quinze heures, direction le fast-food le plus proche (oui, nous n’avions pas mangé à midi…), puis direction… Euh… Bah… un point que j’avais trouvé sur le GPS.

Un coin pris au hasard, à l’entrée de la Forêt-Noire. Ce coin s’appelait Lautenbach.
Et cela est certain, j’y reviendrais !

Lautenbach, la gare.

Ce village de Bade-Wurtemberg a tous les clichés (positifs !) du village montagnard : Une petite gare au centre du village, une rivière –la Rench, le tout entouré de montagnes. Certes elles ne sont pas aussi hautes que celles des Alpes ou des Pyrénées. Qu’importe : le soleil est là, la tranquillité aussi est présente

Sans oublier une charmante église où l’on a cette impression de concurrence entre le clocher et ces montagnes.

Nous nous arrêtons dans une auberge du coin pour une pause boisson et après nous entamerons l’ascension. J’en profite, pour regarder les environs au GPS, histoire de savoir vers où monter.

Après une bonne demie-heure à parler de la pluie et du beau temps (du beau temps surtout !), nous remontons en voiture et suivons les indications fournies par le smartphone.

Les routes sont sinueuses et étroite. Nous grimpons rapidement et les coins pour faire des photographies ne manques pas ! Mais il faut faire vite : De un, le coin est dangereux faute de visibilité, de deux le soleil commence sa descente. Heureusement, le trafic routier sur cette voie bitumée est quasiment nul. J’en profite alors pour faire quelques panoramas, la vue est magnifique et les couleurs que nous offre le soleil sont épatantes

Panorama, depuis les routes sinueuses sur les hauteur de Lautenbach
Panorama depuis les routes sinueuse sur les hauteur de Lautenbach.

Enfin, nous trouvons un petit belvédère, il s’agit juste d’un banc. Qu’importe, la vue est magnifique. Nous décidons de stationner plus haut, et de descendre à pied.
Il fait encore chaud, très chaud même, le thermomètre affiche encore vingt-sept degrés, il est dix-neuf heures passé. La soif se fait déjà ressentir

C’est bon, nous ne grimperons pas plus haut pour cette fois !

Et c’est ainsi que nous arrivions à ce fameux banc. Moi j’étais plutôt debout, fasciné par le ciel et le soleil couchant, et forcément émerveillé par cette vue magnifique, sur les hauteur de Lautenbach.

Nous resterons plus d’une heure dans ce lieu paisible. Pas un bruit, pas de vent. On y voit loin devant.
C’est ensuite l’heure de repartir, mais nous n’avons pas décidé de rentrer pour autant.
La décision est prise sur l’instant, nous allons prendre la direction de Baden-Baden.

Après tout, on est en vacances, il fait beau, il fait chaud, pourquoi s’arrêter sur cette lancée ?

Une histoire qui se reproduira: la Forêt-Noire, ou Schwarzwald en allemand, regorge de lieu tous plus beaux les uns que les autres !